Cigarette Electronique: Ecig-Mag le magazine

Actualité de la cigarette électronique et du vapotage.

J’aime…

ma-cigarette

 

 

Logo blog cigarette electronique

 

logo annuaire cigarette electronique

 

Catégories

ECM_Video

 

Avertissement

L’ANSM (Afssaps) recommande de ne pas consommer de Cigarette Electronique - Communiqué

Visiteurs

free counters

Choisir un « Mod » accessible et simple: Istick ou Cloupor?

 

Cloupor_1En ce qui concerne la cigarette électronique je me place résolument dans la peau du consommateur lambda, voir du débutant. J’ai toujours pensé que la cigarette électronique devait être quelque chose de simple à utiliser, de performant, et de pas trop cher. En fait, pour moi, comme elle est destinée avant tout à me passer des cigarettes-tabac il faut réduire au strict minimum les contraintes et que ça coûte moins cher au consommateur. Mais bien évidemment il faut avant tout que ça marche et que ça marche bien. C’est la raison pour laquelle je m’intéresse peu, voir pas du tout, aux « mods » hors de prix, aux reconstructibles réservés aux experts. De même, je ne cherche pas à gagner la médaille d’or des jeux olympiques de production de vapeur ! Ce que je cherche c’est éviter de fumer et c’est tout.

Mais pour « éviter de fumer » il faut évidemment du bon matériel et un liquide qui plait. Et aujourd’hui nous avons la chance d’avoir sur le marché une large gamme de batteries de bonne qualité et des atomiseurs (clearomiseurs, cartomiseurs, tank ou tout autre nom qui vous plaira) très performants.Cloupor_22istick-eleaf-2

Après avoir essayé plusieurs configurations j’ai jeté mon dévolu sur les mini « mods » et notamment le Cloupor et l’Istick associés à différents atomiseurs.

Il n’y a pas grande différence entre le Cloupor et l’Istick dont le fonctionnement et l’utilisation, voir le prix,  sont très proches. Ils me rappellent le JantyStick sorti en juin 2009. Evidemment il n’avait pas toutes les possibilités de réglages offerts par le Cloupor et l’Istick mais le principe était déjà là. Par contre à l’époque on devait se contenter d’un atomiseur de 510 avec ces satanées cartouches avec du coton imbibé de e-liquide. Aujourd’hui avec la très grande majorité des atomiseurs ça marche à la perfection.

Eleaf-iStick-20W Ces deux « mods », qui correspondent en fait à la batterie de votre cigarette électronique mais avec une grosse capacité, sont donc très similaires. La grande différence réside dans le fait que vous pourrez très facilement changer la batterie de votre Cloupor ce qui n’est pas le cas de l’Istick. Avec le Cloupor vous pourrez même avoir avec vous une deuxième batterie pour remplacer celle en place en cas de besoin. La principale caractéristique commune de ces deux « mods » c’est la possibilité de très facilement ajuster la tension de la batterie à l’aide de deux boutons et d’un petit écran vous donnant les informations nécessaires. Ceci dit ma préférence va à l’Istick, qui à mon goût est plus joli et surtout dispose d’un bouton d’activation plus confortable et grâce à ses lignes incurvées offre une prise en main plus agréable. Le Cloupor et l’Istick acceptent tous les atomiseurs avec pas de vis 510 (sans adaptateur) et eGo (avec adaptateur) ce qui évidemment offre un large choix. Personnellement ma préférence va à l’association avec un mini Nautilus.

Quant au liquide, peu adepte des saveurs fruitées ou exotiques, le RY4 de CirKus et le Tabac Doux de Roykin font mon bonheur.

Observation: matériel acheté chez e-Brumair, e-liquides RY4 de cirKus (VDLV) chez Altercig, Tabac doux de Roykin chez Vapo-dépot.

 

Logo article billets sur la Cigarette Electronique

Les billets

Après 6 ou 7 ans la  cigarette électronique a atteint son âge de maturité.

 

Cela fait un peu plus d’une semaine que j’ai repris la cigarette électronique et (presque) abandonné complètement la tueuse. M’étant solidement équipé, un peu trop d’ailleurs, de plusieurs modèles je mesure le chemin parcouru depuis mes tout débuts fin 2007, début 2008. J’ai donc acheté une batterie joyetech  eGo C  twist de 1000 mAh, avec un atomiseur (cartomiseur, clearomiseur, comme vous voudrez ) stardust, une EMOW de Kanger, un iStick de eLeaf, un mini Cloupor, des atomiseurs Aspire BDC et Mini Nautilus et une bonne quinzaine de liquides différents.

Flech_Rouge Continuer la lecture

 Les billets d’Ecig-MaNotes.png

 

Au fait, combien ça coûte réellement la cigarette électronique

On voit souvent sur les forums ou les sites consacrés au vapotage la question du coût de la cigarette électronique avec des appréciations souvent fantaisistes. Du « ça coûte plus cher que la tueuse » à « vous ferez plus de 4.000 Euros d’économies par an » les débutants auront du mal à s’y retrouver.

Tentons d’y voir plus clair
(mis à jour en février 2015)

Flech_Rouge Continuer la lecture

Grâce à Cirkus, le RY 4 is back ! Enfin, presque.

image flacon liquidePour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai été, en 2008 l’un des tous premiers vapoteurs en France à une époque où il n’y avait que deux ou trois vendeurs en France et la plupart du temps on commandait son matériel (cigarette électronique et cartouches – le e-liquide n’était pas encore commercialisé) en Belgique, aux Pays Bas ou en Angleterre. Dans le même temps j’ai été, entre autres, administrateur du forum-cigarette, aujourd’hui entre les mais expertes d’Imodiris.

Après quelques tentatives frustrantes avec des cartouches aux saveurs prétendument « tabac » avec des nom même pas cachés (M.LB.R. ; C.M.L; …) je suis tombé par hasard sur le Ruyan 4 commercialisé par Janty (dont le seul site se trouvait aux Pays Bas). Et là ce fût une révélation. Dans un deuxième temps Le Ruyan 4 est devenu le RY4 en conservant ses qualités. Puis un jour le RY 4 n’était plus tout à fait le Ruyan 4. Il parait que le responsable du laboratoire de ces cartouches fabriquées en Chine s’était fait la malle en emportant la recette!

Depuis (tout en ayant repris majoritairement la « tueuse » en 2011) j’ai essayé des dizaines de saveur « tabac », car les quelques saveurs dites « gourmandes » ou « fruit » m’écoeurent plus qu’autre chose, alors pour arrêter de fumer c’est pas le top. Quelques unes m’ont un peu séduit comme le Black Candish d’Avoria vendu par e-brumair, par exemple, mais pas assez pour me faire abandonner la tueuse.

Et voilà qu’aujourd’hui grâce à Nelly d’ Altercig, j’ai pu essayer  le RY 4 de CIRKUS (qui je crois savoir serait une marque de VDLV). Et là ça été le choc ! Je ne peux pas affirmer qu’il soit identique au RY 4 que j’ai connu (ça fait trop longtemps), mais il m’a donné tout de suite envie et le courage  d’arrêter de fumer. Je sais que cette histoire de goût est très personnelle et que il n’y à rien à redire au fait que certains adorent les saveurs exotiques. Si cela leur permet d’arrêter de fumer tant mieux. Moi mes neurones ont dû enregistrer le RY 4 comme seul produit pouvant remplacer mes tueuses ! En tous cas cela fait 12 heures que je n’ai pas pris une cigarette (contre une dizaine habituellement) et bien évidemment je ne peux attribuer cela qu’au fait d’avoir retrouvé mes sensations d’antan. Et bien je peux vous dire que je suis ce soir un homme heureux et que je vais m’empresser de me faire un petit stock de ce e-liquide.

Pourvu que ça dure !

 

nouvelles-bulletin-un-journUn distributeur de marques de cigarettes se lance dans la cigarette électronique.

La presse se fait l’écho d’une nouvelle plutôt inattendue. En effet la Seita devrait dans les prochains jours mettre une cigarette électronique sur le marché en France.

Du point de vue  commercial, la  Seita (Société nationale d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes) est aujourd’hui une filiale du groupe Imperial Tobacco. Pour mémoire, la Seita a eu jusqu’en 1976 le monopole de la vente du Tabac et des allumettes en France. Elle est connue aussi sous le nom commercial d’ Altadis.

La force de la Seita vient surtout de son réseau commercial très présent dans tous les bureaux de tabac de France.

Cette nouvelle cigarette électronique ( à ma connaissance la première à être proposée par un cigarettier) s’appellera la J.A.I  et devrait avoir la taille d’une cigarette normale. Son prix sera de 19 € et la presse évoque un bout lumineux (ça fait un peu vieux jeu) et un  étui en forme de briquet. Cette nouvelle cigarette électronique ou vapoteuse, a été conçue par une filiale d’ Impérial Tobacco qui a racheté auparavant la société crée par M. Hon Lik (l’inventeur de la cigarette électronique)

Aujourd’hui on voit dans presque tous les points de vente de tabac des cigarettes électroniques de diverses marques  et compte tenu des moyens de pression que la Seita à sur ces points de vente, les marques distribuées dans ces bureaux de tabac ont sûrement du souci à se faire.

Reste à vérifier la qualité du produit ( et son design) car niveau prix il n’y a pas photo. Ceci dit « la taille d’une cigarette » n’est pas de bon augure quant à l’autonomie.

Dernières précisions :

Sur la photo publiée par le Figaro (que je ne reproduis pas pour respecter les droits d’auteur) elle ressemble aux anciennes minis,  et on peut remarquer que deux saveurs seront proposées pour les cartouches (aïe, aïe, aïe , mauvais souvenirs que ce mot « cartouche » ) le « Rich » et le « Fresh » . On remarque aussi que le kit sera vendu avec deux batteries. A tester !